Leçons de résilience : la renaissance de Binna Burra de ses cendres

Malgré un incendie de forêt dévastateur en septembre 2019 et la pandémie mondiale qui a suivi, le Binna Burra Lodge australien est ouvert aux affaires. S’inspirant de cette histoire de reprise, Jonathon Day partage cinq leçons de résilience que toute entreprise touristique peut appliquer.

C’est un aperçu du « bon tourisme ». [You too can write a “GT” Insight.]

Le 8 septembre 2019, un feu de brousse a pratiquement détruit l’un des écolodges emblématiques d’Australie.

Le rétablissement de Binna Burra Lodge, malgré les défis supplémentaires de la pandémie, fournit des leçons importantes pour la préparation aux catastrophes et la résilience.

Le feu de brousse qui a touché le Binna Burra Lodge faisait partie d’une saison de feux de brousse qui a fait rage à travers l’Australie à l’été 2019/20.


Au lendemain de l’incendie, le président de Binna Burra, Steve Noakes (à gauche), a informé le Premier ministre australien Scott Morrison.

Ils ont brûlé plus de 17 millions d’hectares.

Après l’année la plus sèche jamais enregistrée, la gravité de la saison des feux de brousse est en partie attribuée au changement climatique.

Les produits écotouristiques, comme Binna Burra, sont particulièrement vulnérables au changement climatique.

Les impacts du changement climatique sur notre environnement naturel peuvent être graduels – à mesure que les écosystèmes s’adaptent à des températures plus chaudes et à des précipitations changeantes – ou ils peuvent être immédiats et catastrophiques en raison de conditions météorologiques extrêmes.

Le Binna Burra Lodge est situé dans le parc national de Lamington, dans le sud du Queensland, en Australie. Le parc national de Lamington, l’un des parcs nationaux de la zone du patrimoine mondial des forêts tropicales du Gondwana, est une forêt pluviale tempérée.

La région est reconnue pour sa « biodiversité exceptionnelle », et l’expérience d’accès au parc national du Binna Burra Lodge est reconnue internationalement.

Ne manquez pas les autres articles « Bon Tourisme » tagués avec
« Écotourisme et tourisme de nature »
« 
hôtel de luxe, centres de villégiature et autres hébergements »
« Gestion des risques et des crises »
« Résilience et relance du tourisme »

À certains égards, Binna Burra Lodge occupe une position unique. Il s’agit d’une entreprise d’écotourisme opérant dans un pays développé, avec une infrastructure et un soutien institutionnel non disponibles pour de nombreuses entreprises d’écotourisme.

Approche de Binna Burra avant... et après.  Photos fournies par l'auteur.
Approche de Binna Burra avant et après les incendies de septembre 2019.

Ouvert depuis 1933, le Binna Burra Lodge est l’une des opérations touristiques axées sur la nature les plus connues d’Australie.

Il a été un chef de file dans les opérations d’écotourisme et a été certifié en tant qu’entreprise «d’écotourisme avancé» d’Ecotourism Australia depuis 1997.

Cette certification reconnaît l’engagement de Binna Burra Lodge à opérer avec un impact minimal sur l’environnement et à offrir aux clients la possibilité d’en apprendre davantage sur l’environnement. Il récompense un opérateur qui met en œuvre les meilleures pratiques, utilise les ressources à bon escient et aide la communauté locale.

En dépit de ces avantages, il restait confronté à des défis importants. En apprenant la nouvelle des dégâts, la communauté internationale Le gardien journal a publié une nécrologie.

Deux ans plus tard – et malgré la pandémie mondiale – le Binna Burra Lodge accueillait à nouveau des invités.

Il y a des leçons à tirer de l’expérience de Binna Burra ces dernières années qui peuvent être appliquées à toute entreprise touristique. En voici cinq :

1. Soyez prêt : Ayez un plan et suivez-le

Binna Burra avait non seulement un plan pour faire face à la catastrophe, mais ils se préparaient également à le mettre en œuvre. Dans les semaines qui ont précédé l’incendie, le personnel a pratiqué des exercices. À l’approche de l’incendie, le personnel et la direction ont suivi le plan et avaient des rôles et des responsabilités clairs.

2. Construisez votre capital social

On dit que la première et la meilleure étape que la plupart des gens puissent faire pour renforcer leur résilience est de rencontrer leurs voisins. La reprise de Binna Burra montre l’importance de construire un capital social sur le long terme.

Ils avaient un profond réservoir de bonne volonté de la part des visiteurs et autres amis de Binna Burra.

Le hashtag #BringBackBinnaBurra a démontré les liens profonds ressentis pour la propriété, et un fonds de récupération financé par la foule a fourni des ressources importantes.

Voir aussi « GT » Insight de Steve Noakes
« De ses cendres : le rôle de la solidarité dans la relance du tourisme de Binna Burra »

Le soutien du lodge Binna Burra s’est étendu au-delà des clients précédents à ses liens profonds avec la communauté locale. Le personnel s’est engagé dans la reconstruction de la communauté alors même qu’il travaillait au rétablissement de Binna Burra.

La direction de Binna Burra Lodge a également entretenu des relations étroites avec tous les niveaux de l’industrie du tourisme – local, étatique, national et international – ayant apporté son expertise et son leadership aux associations de l’industrie.

Dans les jours difficiles qui ont suivi l’incendie, ce réservoir de capital social s’est traduit par des ressources et des offres de soutien qui se sont révélées essentielles au processus de relèvement.


Steve Noakes est devenu le principal communicateur de Binna Burra.

3. Communiquer, communiquer, communiquer

Steve Noakes, président de Binna Burra Lodge, a assumé le rôle de communicateur en chef pendant l’incendie et pendant la récupération.

Bien qu’il ait été confronté à une série de problèmes opérationnels pendant cette période, Steve a donné la priorité à l’information des parties prenantes sur les problèmes auxquels l’écolodge est confronté.

Voir aussi « GT » Insight de Gabby Walters
« Comment les voyageurs réagissent aux crises et comment minimiser les annulations »

Au fur et à mesure que les catastrophes disparaissent des gros titres, il est facile pour les parties prenantes – amis, anciens visiteurs, partisans de l’industrie – de perdre de vue les défis des personnes touchées par une catastrophe.

La communication avec ces parties prenantes les a maintenus en contact avec l’entreprise alors qu’ils étaient confrontés à des défis dans les mois qui ont suivi l’incendie.

4. Concentrez-vous sur l’avenir : réinitialisez, réinventez, recréez

Binna Burra a dû faire face à des défis importants à la suite de l’incendie : gérer les flux de trésorerie lorsque les réservations ont été annulées et les remboursements arrivés à échéance, reconstruire l’équipe qui a été licenciée à la suite de l’incendie et recréer le lodge lui-même. Le tout pendant la pandémie.

Néanmoins, l’équipe de Binna Burra est restée concentrée sur la reconstruction en mieux.

Binna Burra Lodge opère avec une mission clairement articulée :

Être un lien significatif entre la nature et le patrimoine en offrant une passerelle vers le parc national de Lamington, en offrant une gamme d’hébergements, d’activités et d’expériences respectueux de l’environnement, et en entretenant et en améliorant la terre et les bâtiments patrimoniaux dont ils sont les gardiens .

Voir aussi « GT » Insight de Sonia Beckwith
« Que garder, changer, faire en cas de crise »

La réponse de Binna Burra Lodge à l’incendie a été d’évaluer la meilleure façon d’atteindre ces objectifs face à la nouvelle réalité.

Malgré les défis, l’incendie a créé des opportunités pour réinventer l’expérience du Binna Burra Lodge. Bien que la perte de bâtiments historiques ait été douloureuse, la direction a adopté une philosophie de reconstruction en mieux.

5. Réévaluer les risques

Les risques changent avec le temps et la sagesse conventionnelle peut devoir changer.

L’idée que la forêt tropicale subtropicale entourant Binna Burra était menacée par les feux de brousse semblait peu probable. Jusqu’à ce que ce ne soit plus le cas.

En tant qu’entreprise certifiée d’écotourisme avancé, l’évaluation des risques est une partie importante du processus de gestion du Binna Burra Lodge. Même ainsi, les impacts possibles de l’évolution de l’environnement semblaient lointains.

Les événements de 2019 ont mis en évidence les impacts du changement climatique.

Comme l’indique Steve Noakes dans les documents de planification stratégique de Binna Burra pour 2020 : « Notre responsabilité est maintenant d’avoir une vision fondée sur la connaissance et la compréhension du climat, car il aura un impact sur la forêt tropicale et subtropicale.


Le salon de thé et camping Binna Burra a de nouveau été ouvert aux visiteurs un an après les feux de brousse de septembre 2019.

Aujourd’hui, plus de deux ans après l’incendie, le Binna Burra Lodge est à nouveau ouvert et accueille des invités pour des expériences d’écotourisme de classe mondiale.

Le rétablissement est un long voyage, mais le Binna Burra Lodge a franchi avec succès les premières étapes et a mis le cap sur un avenir passionnant.

Pour plus d’informations

Plusieurs rapports et chapitres de livres examinent le rétablissement de Binna Burra Lodge.

Le Griffith Institute for Tourism a publié une étude de cas définitive.

Deux chapitres – l’un examinant le Binna Burra Lodge dans le contexte du changement climatique, et l’autre se concentrant sur leurs approches du tourisme régénérateur et de l’économie circulaire – peuvent être trouvés dans le document récemment publié Routledge Manuel d’écotourisme.

L’image sélectionnée (haut de l’article) : Le parc national de Lamington est facilement accessible depuis BInna Burra Mountain Lodge, Queensland, Australie.

A propos de l’auteur

Journée du Dr Jonathon
Journée du Dr Jonathon

Journée Jonathon est professeur agrégé en Université Purdue‘s School of Hospitality and Tourism Management, Indiana, États-Unis.

En plus d’avoir écrit plus de 50 articles et chapitres universitaires, le Dr Day est l’auteur de Une introduction au tourisme durable et au voyage responsable et co-auteur de Le système touristique 8e Édition. Jonathon est également le chercheur principal du Sustainable Tourism and Responsible Travel Lab et président de la Travel Care Code Initiative.

Partager ce message

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>